Depuis la crise économique du Brésil (2013-2017), l'économie a été un problème majeur dans les conversations politiques, en particulier en ce qui concerne la mondialisation et les façons dont la libéralisation des échanges peut affecter la croissance économique. La réforme du Code forestier de 1965 est également dans la ligne de mire des ruralistes qui recherchent une application plus flexible des mesures de conservation de la forêt. Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn. It also documents the institutional mechanisms through which policies are implemented. Si la déforestation amazonienne semble avoir atteint son point de retournement, d'autres fronts pionniers agricoles comme le Cerrado sont le lieu aujourd'hui de conversion des terres forestières. Une pratique répandue consiste à imprimer un faux titre de propriété et à le mettre plusieurs semaines dans une boîte qui contient des grillons, de manière à vieillir le papier, d'où l'appellation de " grilagem ". Nouvelle administration. En définitive, grâce au renforcement des politiques publiques depuis 2004, la déforestation amazonienne semble avoir atteint son " point de renversement " qui laisse présager d'une transition forestière entrant dans sa phase de reconquête (cf. Le monde rural au Brésil. Section 3.1 quantifies and describes the main market access impediments facing Brazil. Suite à des opérations coup-de-poing telles que le blocage du port de chargement du soja de Cargill à Santarém, dans l'État amazonien du Pará, et l'occupation de restaurants McDonald's en Europe, les écologistes ont fait plier les industriels de l'Association brésilienne des industries des huiles végétales (ABIOVE), qui regroupe les principaux groupes exportateurs de soja. Mais l'occupation de l'espace forestier amazonien s'est rapidement prolongée par l'arrivée de colons plus riches qui n'hésitèrent pas à s'approprier de manière illégale les terres des premiers colons sans titres de propriété, à l'aide de pratiques très répandues connues sous le terme de " grilagem Les colons créent de faux documents de propriété pour revendre des terres à des agriculteurs qui pensent agir en toute légalité. L’agriculture au Brésil est au cœur de nombreux enjeux politiques, socio-économiques, environnementaux et même culturels, mais surtout source de nombreuses inégalités. L'agriculture est un secteur clé de son économie :elle est responsable de l'excédent commercial brésilien(44 % des exportat… Or, le Cerrado, vaste zone de savane arborée du centre du pays, sert depuis plusieurs années de " soupape " aux restrictions de déboisement appliquées en Amazonie [Sawyer, 2008]. À partir des années 1990, les bas coûts de la terre, les travaux de recherche de l'Embrapa Empresa Brasilieira de Pesquisa Agropecuariá, organisme de recherche publique brésilien sur les questions agricoles. Mais c'est véritablement à partir du milieu 1960, sous la présidence de Juscelino Kubitschek, que cette forte volon… La volatilité des prix sur les marchés agricoles à travers le monde et les conséquences des changements climatiques ont créé un engouement pour les dispositifs assurantiels qui constit uent dans certains pays un des éléments stratégiques de la politique agricole. Après avoir très largement libéralisé ses propres politiques agricoles, le Brésil doit trouver de nouveaux avantages dans des réformes engagées par d’autres pays, et tout particulièrement dans l’élargissement de l’accès aux marchés des pays de l’OCDE. Des modèles techniques combinant agriculture, élevage et foresterie pourraient être mis en œuvre afin d'assurer la durabilité de la petite agriculture Mais il convient également d'observer l'évolution des équilibres ville-campagne découlant de la mise en place progressive du modèle de croissance agro-industrielle durable en Amazonie [Sist et al., 2012]. relations internationales. La colonisation est organisée par l'Institut national de la colonisation et de la réforme agraire (INCRA), créé en 1970 dans le cadre de la réforme agraire. APA: FR: Copier Pereira Leite, S. (2015). Ces nouveaux exploitants ont coupé et brûlé la forêt sur de larges parcelles de plus de cent hectares afin de les convertir en pâturages [Nepstad et al., 1999]. Source : IBHGE - Censos Agropecuarios 1985- 1995/1996; Figure 2 -Nombre d'occupations (1987-1997). Ce programme a connu un certain succès dans certaines communes, comme celle de Paragominas, où la déforestation illégale aurait diminué de 80 % entre 2007 et 2010 [Carneiro, 2013], ouvrant la voie à sa réplication à une échelle plus ample. Elles sont fortement tirées par les exportations, de manière croissante vers des marchés extérieurs plus dynamiques et moins sensibles aux questions environnementales que les marchés occidentaux. L'intervention des ONG, notamment contre le secteur du soja au milieu des années 2000, a également renforcé l'action publique en faveur de la préservation de la forêt amazonienne. Il est vrai que le renforcement des politiques publiques a permis de réduire fortement la perte de forêts amazoniennes depuis une dizaine d'années. " [de Mello et Théry, 2003] - s'opère à travers la mise en œuvre de mesures économiques comme les exemptions fiscales et les prêts bonifiés accordés aux colons, l'attribution de parcelles de cent hectares aux familles, avec un titre provisoire de propriété, et la construction de nouvelles infrastructures. asie. Dans les deux pays, le coeur des politiques publiques d'appui aux exploitations familiales porte sur l'aide à l'investissement. Le soutien accordé aux agriculteurs représente environ les trois quarts de l’ensemble du soutien accordé au secteur agricole, alors que le tiers restant concerne les services d’intérêt général, comme la recherche et la vulgarisation, la formation et le développement des infrastructures rurales. Section 2.2 chronicles the evolution of domestic policies, including credit policies and market interventions, the main elements within the current policy framework; while Section 2.3 examines how Brazil’s trade policies have evolved. Il est important d’investir au niveau individuel, par exemple dans les dépenses de santé et d’éducation, ainsi que dans les politiques qui encouragent le développement rural, comme le développement des infrastructures. Malgré ces incertitudes, le retour à des niveaux de déforestation proches de ceux de 2004 semble peu probable. À partir du milieu des années 1960, la volonté du gouvernement militaire d'occuper l'espace forestier amazonien pour des raisons essentiellement géostratégiques - une politique célèbre pour son slogan " Integrar para não entregar " Intégrer pour ne pas livrer. " Entre 2011 et 2012, 4 571 km² de forêt amazonienne ont été perdus - le niveau le plus bas depuis 1988, date du démarrage des mesures systématiques de la déforestation annuelle réalisées par l'Institut brésilien de recherches spatiales (INPE) au moyen de techniques de télédétection. 2. Au niveau national, la croissance du secteur agricole pourrait être renforcée par le développement des infrastructures, la modification du système de crédit (notamment dans le traitement des arriérés de dettes) et la simplification des politiques d’imposition. Les politiques publiques brésiliennes et marocaines reconnaissent la dualité du monde agricole, mais cette dualité est définie par zone au Maroc, tandis qu'elle est fondée sur des caractéristiques explicites des exploitations au Brésil. Cette évolution préoccupe les ONG mais le Brésil n'entend pas se faire dicter son modèle de développement par les organisations non gouvernementales et les gouvernements étrangers. Section 1.1 describes the agricultural sector’s strategic importance to the Brazilian economy, while Section 1.2 considers the ways in which macroeconomic, structural and policy reforms have influenced the economy, including their effects on the allocation of resources between sectors. La question de la durabilité en constitue une, notamment depuis la tenue du Sommet de la terre à Rio en 1992. Au Brésil, le virus est politique. Section 3.2 investigates the origins and size of the sectoral and economy-wide gains to Brazil from agricultural trade liberalisation more generally, i.e. … Certaines villes comme Sinop et Alta Floresta sont nées de cette colonisation privée. Le non-respect constaté de l'interdiction du déboisement - en particulier dans les zones écologiquement sensibles comme les abords des cours d'eaux ou les zones pentues - a permis de faire passer, en 2012, une réforme contenant l'amnistie des propriétaires ruraux dont les infractions sont antérieures au 22 juillet 2008. Une colonisation spontanée des terres par de grands propriétaires privés cultivateurs de soja a également changé le paysage sur le front pionnier amazonien. Cela nécessiterait néanmoins d'adapter le modèle technique, en particulier en ce qui concerne l'élevage bovin. Mais la principale mesure de protection de la forêt amazonienne a été la décision, en 1996, de réformer le Code forestier de 1965. Il s’agit des 10 premières cultures selon l’étendue des superficies occupées (chacune d’entre elles occupant au moins 500 000 hectares). Cette mesure n'a eu qu'un effet ponctuel sur le rythme de la déforestation, qui s'est accru jusqu'à atteindre un nouveau pic de de plus de 27 000 km2 de forêts perdues en 2004. Cette phase de colonisation récente en Amazonie brésilienne, largement tirée par la croissance des marchés mondiaux, s'appuie également sur des politiques publiques. Ce refus provient également du fait que la législation brésilienne autorise un certain niveau de déforestation dans les propriétés privées, à partir du moment où les seuils de réserve légale sont respectés (en Amazonie, 50 à 80 % en fonction du zonage économique et écologique). Protéger la forêt amazonienne, en réponse aux exigences internationales et à celles des environnementalistes nationaux, a conduit à encadrer l'exploitation forestière mais aussi à rechercher un " modèle de croissance agricole durable ", moins gourmand en conversion de terres, notamment. Ce thème continue de faire l’actualité, cette fois-ci au Congrès avec la création du groupe parlementaire pour le développement de l’agroécologie et la production biologique, le premier à … Le développement du secteur agricole a été essentiellement attribué à l’amélioration de la productivité et à la baisse des prix des intrants importés, alors que l’extension des superficies consacrées à l’agriculture est un phénomène plus récent. Alors que la déforestation diminue depuis 2004 en Amazonie, elle progresse dans le Cerrado : depuis 2011, les surfaces de forêts de ce biome converties à d'autres usages sont supérieures aux pertes en forêt amazonienne. En outre, près du quart des surfaces forestières perdues depuis la fin des années 1980 sont entrées dans une phase de reboisement plus ou moins avancée. Finally, Section 3.4 provides a wider examination of what happened to poverty and inequality in the 1990s. Nous montrons ensuite que ce modèle ne constitue pas un acquis, tant sa pérennité est conditionnée par des tensions, s'exprimant au niveau national entre les forces socio-environnementales et les " ruralistes " ainsi qu'au niveau international entre le gouvernement brésilien et les pays développés. Les ministères de l’agriculture du Chili et du Brésil ont déclaré avoir mis effectivement en place en mars l’accord bilatéral d’équivalence en matière de commerce de produits bio signé en 2018. En règle générale, les cultivateurs de soja achètent des terres préalablement déboisées à de petits agriculteurs, lesquels se déplacent vers les villes ou vers les nouvelles frontières forestières afin d'établir des propriétés sur des terres publiques non revendiquées, qu'ils s'approprient souvent de manière illégale [Kirby et al., 2006]. Historiquement, le développement agricole du Brésil était largement fondé sur des politiques volontaristes d'occupation des espaces peu densément peuplés et l'exploitation de leurs riches ressources naturelles. La législation brésilienne autorisant des défrichements sur des surfaces inférieures à 3 hectares par an, l'effet des 460 000 familles de petits agriculteurs présents en Amazonie sur la déforestation est donc potentiellement important. En 2008, une liste de 36 communes est spécifiquement visée par des mesures de contrôle renforcées de l'IBAMA. Il est nécessaire de cibler les mesures destinées à développer les compétences agricoles des petits exploitants, de faciliter la diversification des revenus et d’exploiter les potentiels des sources de revenu non agricoles. À partir de la fin des années 1930, la " marche vers l'ouest " a été la ligne directrice du gouvernement Getulio Vargas, conduisant au boom de la culture de l'hévéa en Amazonie. This chapter focuses on two agricultural policy issues of importance to Brazil. C'est exactement en ces termes que le député fédéral Aldo Rebelo Le discours sur la souveraineté et le développement repose sur de larges fondations idéologiques qui transcendent les partis politiques, en témoigne cette alliance entre A. Rebelo, membre du Parti communiste brésilien, et les députés de droite de la Bancada ruralista. Le Brésil accorde relativement peu de soutien à ses agriculteurs. Suite aux élections récentes, ce front ruraliste est plus que jamais en majorité au Congrès et risque de peser pour une remise à plat des acquis socio-environnementaux. De quelle durabilité s'agit-il ? Genèse des inégalités foncières au Brésil. En complément, le ministère public fédéral de l'État du Pará a procédé à l'arrestation de plusieurs dizaines d'éleveurs et responsables d'unités de transformation et de conditionnement de viande [Arima et al., 2014]. Le secteur de l’élevage s’est développé particulièrement rapidement au cours des années 90, suivi plus récemment par l’essor de la production de soja poussé par le niveau élevé des prix et la faiblesse du taux de change. En plus des actions répressives, le ministère public fédéral et les grandes ONG environnementales ont accentué leur pression sur les principales chaînes de distribution de viande. La baisse importante des taux de déforestation, l'élaboration d'une matrice énergétique diversifiée ou la réduction de la pauvreté sont autant de succès indéniables conquis par les acteurs publics et privés. Sa dégradation consécutive attire de plus en plus l'attention nationale et internationale. Le secteur agricole a été responsable à lui seul de plus des deux tiers (71%) des émissions de CO2 du Brésil en 2017, sur un total de 2,07 milliards de mètres cubes, soit le 7e au monde, d'après les dernières estimations du SEEG (Système d'évaluation des émissions de gaz à effet de serre). Désormais, moins de 30 % de la population de la région nord vit en zone rurale, et les migrations des campagnes vers les villes sont de plus en plus fréquentes, en particulier en ce qui concerne les agriculteurs familiaux [Lapola et al., 2014].